Cycl’océane dans le Pays-Basque

Comme vous l’avez peut-être vu sur les réseaux sociaux nous sommes déjà de retour à La Rochelle. Mais vous faites bien de faire un tour dans l’article « Cycl’océane dans le Pays-Basque » pour avoir plus de détails sur notre dernière étape de voyage et d’interventions !

P1040064

Lundi 15 Juin, 8h, il est temps de plier la tente après une nuit très calme parmi les pins. Nous remontons rapidement sur nos vélos pour de nouveau mettre le cap au Sud. Nous arrivons vers 10h à Vieux-Boucau, la houle est petite mais les bancs de sables sont très jolis et le vent très faible. Nous n’allons pas rater une occasion pareil ! Alors hop, Léo enfile la combinaison et part profiter des petites vagues pendant que la marée monte. Ensuite nous profitons de la brise rafraîchissante qui se lève en début d’après-midi pour voguer en direction de Saubion. Le temps s’est bien dégradé et il commence à pleuvoir. Les gouttes sont grosses et fraîches, nous nous enfermons donc pour la fin de la journée dans les sanitaires du camping.

P1040072DCIM100GOPRO

Mardi 16 Juin, lorsque nous nous levons il fait toujours le même temps que la veille… Lorsqu’une brève accalmie pointe le bout de son nez, nous sautons sur l’occasion pour ranger tout le matériel. A peine terminer il commence à pleuvoir fort de nouveau, nous retournons donc dans notre nouvel abris attitré, les sanitaires. L’accalmie suivante nous donne le courage nécessaire pour enfourcher nos vélos et pédaler jusqu’à Soorts-Hossegor où nous allons visiter quelques magasins d’usine. Après une pluie diluvienne entre midi et deux nous repartons jusqu’à Capbreton. Une bonne brise souffle et le soleil apparaît de nouveau, c’est l’occasion parfaite pour faire sécher notre matériel ! Nous avons passer le reste de la journée à tourner et retourner nos affaires comme des crêpes afin d’obtenir un séchage optimal.

Mercredi matin, la houle est censée commencée à rentrer ! Mais lorsque nous arrivons sur la plage de Santocha Léo est déçu de voir que le swell promis n’est pas encore au rendez-vous. Qu’à cela ne tienne, elle arrivera plus tard, et pour se rafraîchir Léo va faire deux trois take-off. Une fois le thermique soufflant nous nous dirigeons de nouveau sur la vélodyssée qui nous emmènera ce jour-ci à Ondres où nous observons le tournage d’un film espagnole pendant que le soleil se couche.

P1040105P1040083

Jeudi 18 Juin, nous nous levons de bonne heure et partons en direction de la plage, ça y est la houle est là ! Encore un peu désordonnée mais il y a une taille de bonhomme, bref de quoi s’amuser ! Après un café le temps que la marée se cale, Léo plonge de nouveau dans l’océan Atlantique pour profiter de plusieurs jolies séries ! Ensuite il est temps de reprendre les vélos car le lendemain nous intervenons dans l’école Jules Ferry de Bayonne. Nous arrivons à Bayonne vers 16h30 et allons directement à l’école pour se présenter au près des institutrices des classes de CM1/CM2 dans lesquelles nous interviendrons. Avant de repartir une autre institutrice nous propose de planter la tente dans le jardin de son père qui habite à deux pas de l’école et ainsi nous éviter de faire des allers-retours ! Nous acceptons avec joie mais au final nous avons même eu la chance de profiter d’un vrai lit bien confortable ! Vers 18h30 nous rejoignons Hugo notre ami de Cherbourg qui est en stage d’océanographie à Bayonne ! Après de chaleureuses retrouvailles nous sautons dans sa légendaire 205 et partons à la recherche de vagues ! Nous passons à Anglet où la marée est encore trop haute et partons ensuite en direction de Guéthary.

P1040149P1040150

P1040265

Nous nous mettons à l’eau à la plage de Cenitz ou de supers sets déroulent sur des dizaines de mètre mais un peu loin pour que Solène puisse faire des photos de bonne qualité ! Malgré un léger vent on-shore ce fut une très belle session qui fait mal aux épaules ! Nous terminons notre journée avec Hugo aux Casetas de Biarritz en buvant un verre.

P1040181

P1040273

Vendredi matin lorsque nous nous levons il pleut des trombes d’eau et nous sommes plus qu’heureux d’avoir passé la nuit dans une maison au sec ! Nous enfourchons nos vélos sous la pluie et même si l’école Jules Ferry est à deux coups de pédale nous y arrivons détrempés… Alors que la pluie se calme nous commençons l’intervention sous le préau avec les deux classes de CM1/CM2 combinés ! Nous nous présentons, expliquons notre trajet, détaillons le matériel et ensuite discutons avec les élèves des problèmes liés à la pollution littorale. Cette thématique avait été pour les deux classes, un fil conducteur tout au long de l’année. Ils étaient déjà largement sensibilisés, nous avons donc pu rentré dans des explications un peu plus détaillées ! Nous avons discuté des problèmes des pollutions « invisibles », de la bio-accumulation, de la surpêche, puis des différentes solutions permettant d’améliorer la vie marine. Ensuite les classes se sont séparées de nouveau, Solène a animé un atelier de groupe « dessines moi des éco-gestes » sur des affiches A3 et Léo a répondu a de nombreuses questions sur le voyage à vélo, la vie sur un vélo, l’aventure, l’environnement marin… A midi nous avons mangé avec l’équipe enseignante de l’école Jules Ferry. Ce fut un déjeuner dans la bonne humeur animée par des enseignants adorables et survoltés préparant la fête de fin d’année ! Nous sommes ensuite allés un peu plus au Nord en direction de Tarnos pour trouver un camping où passer la nuit.

P1040171P1040190

Samedi 20 est une journée où nous avons du temps devant nous. Nous profitons de la matinée pour surfer le swell qui est devenu très clean ! Quelques jolies vagues et une séance bronzage plus tard nous retournons à Bayonne pour préparer notre intervention de la journée. Ce jour là nous sommes conviés par Txirrind’ola, un atelier vélo, pour donner un retour sur notre projet et notre voyage à vélo pendant un apéro dînatoire ! Deux autres voyages seront aussi racontés : Loïc qui a relié avec deux amis d’enfance Orléan et le cap Sud en Inde avec comme objectif de valoriser des projets de développement alternatif (de la construction jusqu’à l’agriculture) ; et Manon qui a utilisé le vélo comme moyen de transport pour voyager en Australie, Tasmanie et Nouvelle-Zélande ! Nous avons longuement échangé sur le matériel choisi, les itinéraires et l’hospitalité des gens lorsque nous voyageons à vélo ! Ce fut une soirée qui nous a fait voyagé aux quatre coins du monde ! Ce fut plein de rencontres extraordinaires très enrichissantes qui ne donnent qu’une envie : repartir et encore plus loin ! Nous sommes ensuite allé chez Valérie responsable de l’antenne Surfrider Côte Basque qui nous hébergeait gentiment pour la soirée.

P1040305

Dimanche 21 Juin nous participons avec la Surfrider Côte Basque à une brocante surf sur la plage des Cavalier à Anglet. Mais cette journée ne s’arrêtait pas à l’achat et à la vente de matériel. Aujourd’hui plusieurs associations et projets alternatifs sont conviés pour se présenter et se faire connaître ! Des concerts étaient aussi organisés ainsi qu’une démonstration de capoeira ! Nous avons encore rencontré plein de gens intéressant et intéressés ! Nous pouvons vous assurer que notre planète à de l’avenir avec tout ces beaux projets qui voient le jour ! Nous avons été très heureux de participer à cet événement qui une fois de plus s’est révélé être très enrichissant, d’autant plus que le beau temps était au rendez-vous ! Léo a même eu l’occasion d’essayer de surf un alaia en 5′ et en 8’4″ ! La conclusion : c’est très dur surtout à la rame mais une fois sur la vague la sensation de glisse est simplement incroyable, c’est très pur, la vague est ressentie d’une manière incroyable. Si des gens sont intéressés nous vous invitons à visiter le site Taosurf où des alaias magnifiques sont disponibles. Après avoir rangé le stand et avoir salués tous les bénévoles de la Surfrider nous sommes allés à Bayonne profiter des concerts de la fête de la musique. Une fois de plus nous avons été hébergés par la famille de Valérie. Ce soir fut le dernier du voyage du projet Cycl’océane. Nous étions déjà nostalgique de rentrer chez nous… Mais ce que nous ne savions pas c’est qu’une journée pleine d’aventure nous attendait le lendemain !

P1040310P1040309

Lundi 22 Juin, il est temps pour nous de rentrer en direction de La Rochelle. Mais avant cela il fallait absolument que Léo profite une dernière fois des vagues ! Un beau swell rentrait à Anglet et a permis à Léo de bien s’amuser dans un bon mètre quatre vingt sur le spot des sables d’or !

DCIM100GOPRO

Ensuite nous sommes allés en direction de la gare de Biarritz pour prendre le train à 14h. Nous avions ensuite un changement à Bordeaux. Notre train était légèrement en retard et pour prendre le suivant en direction de La Rochelle il fallait traverser toute la gare avec les vélos, la remorque et les surfs et ce n’est pas une mince affaire… Nous sommes arrivés juste à temps mais les contrôleurs n’ont pas accepté la remorque à bord… Nous nous sommes donc retrouvés comme deux idiots sur le quai de la gare pendant que notre train s’éloignait… Le prochain pour La Rochelle partait à 19h30 et nous n’étions pas sûr de pouvoir le prendre non plus vu que c’était aussi un Intercité. Nous avons alors décidé de prendre un autre intercité (bien plus neuf) qui allait à Saintes et nous rapprochait de La Rochelle. Une fois à Saintes nous espérions pouvoir prendre un train jusqu’à La Rochelle. Un peu stressé nous avons attendu qu’il arrive. Finalement cette fois ils nous ont accepté (après que nous les avions implorés bien sur) avec tout le matériel et nous avons pu rentrer jusqu’à La Rochelle ! Un peu en retard et épuisés d’avoir porté le matériel (très lourd) dans tous les sens dans les gares mais de retour quand même ! Si nous avons un conseil : évitez les remorques pendant des voyages à vélo si vous devez prendre des transports !!

DCIM100GOPRO

Merci à tous d’avoir suivi le voyage à vélo du projet Cycl’océane !

Un grand merci à tous les kissbankers, à toutes les personnes rencontrées, les personnes qui nous ont hébergé et à toutes celles avec qui nous avons travaillé ! Nous ne vous remercions jamais assez pour cette expérience extraordinaire !

A bientôt dans l’eau ou sur les routes !

Des bises satisfaites !

P1040293

Catégories : Non classé | Un commentaire

La traversée des Landes

P1040059

Hola todos,

Nous nous étions quittés le Mercredi 10 Juin dans le village de Gastes situé au bord du lac de Biscarosse et de Parentis. Peu de kilomètres nous séparent de Mimizan-Plage donc nous décidons de ne pas partir trop tôt. Nous enfourchons nos vélos vers 13h. Ce ne fut pas la meilleur décision que nous ayons pris depuis le début du voyage… En effet à peine 2km engloutis qu’il commence à pleuvoir, doucement au début, mais cela commence rapidement à s’intensifier… Notre rythme, comme à chaque fois qu’il pleut, s’accélère ! Proche des 30 km/h nous traversons Saint-Eulalie-en-Borne et longeons l’Étang de d’Aureilhan sans prendre le temps d’apprécier. Nous arrivons très rapidement à Mimizan-Plage et c’est lorsque nous nous réfugions à l’accueil du camping que la pluie se calme… Même si nous avons peu pédaler aujourd’hui, la pluie nous a bien fatigué, nous montons le camps avant que la pluie ne reprenne de plus belle et finissons notre journée calmement en divaguant entre les sanitaires et la tente.

P1040043

Jeudi, il pleut toujours et des orages sont annoncés dans la soirée. La région est placé en alerte orange. Nous sommes prêt à affronter les intempéries mais vers midi, Stéphanie, co-responsable de l’antenne Landes Nord de la Surfrider Founation, a pitié de nous et nous propose de nous héberger. C’est très dur de refuser, donc comme prévu nous acceptons et nous dirigeons en direction de sa maison familiale pendant une accalmie qui nous a permis de plier le camps et de pédaler en restant au sec ! En arrivant nous sommes émerveillé de voir une maison en bois magnifique ! C’est ici que nous dormirons ! Quelle chance ! En plus, Stéphanie et Olivier, son mari, nous proposent de dormir dans le gite qu’ils louent mais qui n’est pas habité en ce moment ! Pour nous c’est un réel luxe, une chambre spacieuse ! Un lit super confortable et une salle de bain « privée » immense et avec de l’eau chaude !

P1040038

Vendredi 12 Juin retour au « boulot » ! Aujourd’hui nous allons intervenir dans l’école du bourg de Mimizan. Nous rencontrons trois classes. Pendant la première partie de la matinée nous présentons notre projet à une classe de CM1/CM2. Ensuite pendant la deuxième moitié nous allons voir une seconde classe de CM1/CM2. Après un rapide déjeuné, en début d’après-midi nous passons un moment avec des élèves de CM2 ! Les trois interventions se sont une fois de plus très bien passées ! Les élèves étaient attentifs mais participaient beaucoup et de manière pertinente, nous avons vraiment réussi à les captiver. Une fois de plus nous estimons que nous avons réussi à transmettre le message que nous voulions faire passer ! Nous pouvons considérer que c’est une nouvelle réussite et ça nous remplie de joie ! Notre intervention avec les primaires commence à être vraiment rodée ! Nous avons eu le droit à quelques dessins et nous serions bien restés plus longtemps avec eux mais il était déjà l’heure… Nous retournons en direction de la maison familiale de Stéphanie sans tarder car ce soir nous allons au resto’ le Pit pour rencontrer l’équipe de la Surfrider Foundation antenne Landes Nord. Mais avant cela, nous partons sur la plage Sud de Mimizan avec toute la famille pour une petite session ventée. Malgré les petites vagues nous avons bien rigolé tous ensemble à l’eau !  C’était une session familiale très sympa ! Nous avons ensuite passé en compagnie des membres de la Surfrider Foundation antenne Landes Nord, une formidable soirée et nous nous sommes vraiment régaler dans ce restaurant avec une super ambiance et une cuisine de qualité pleine de bonnes idées !

P1040045P1040050

Samedi matin, nous n’avons pas d’impératifs nous en profitons pour nous reposer, et ça fait un bien fou ! D’autant plus que nous sommes au sec, quelle chance ! A 13h nous décollons en direction de la rive Nord de l’estuaire du Courant qui se jette dans l’océan à Mimizan Plage. C’est là qu’est organisée en partenariat avec Stéphanie et l’ensemble de l’équipe Surfrider Foundation une collecte de déchets. Les plages de Mimizan sont nettoyées à la cribleuse pendant la période estivale. Par contre les rives du Courant ne le sont pas et c’est franchement sale. Nous sommes outrés même si les bénévoles de la Surfrider affirment que ce n’est rien comparé aux collectes organisées après les tempêtes hivernales. En plus des bénévoles nous avons été aidés par des enfants d’un centre d’animation situé à proximité de Mimizan. C’est donc avec un groupe de plus de 20 personnes armés de gants et de sacs poubelles que nous avons ramassé des macro-déchets mais aussi un nombre incalculable de larmes de sirène, de bâtonnets de coton-tige, de média filtrant, et de fragments de plastique…

P1040039P1040040

Nous avons aussi collecté beaucoup de cordage et d’autres déchets coincés dans l’enrochement de la digue… Nous avons au total rempli une douzaine de sac poubelle de 50L. Une nouvelle fois, de la pluie et de l’orage sont annoncés dans la soirée. Plutôt que de continuer notre route vers le Sud directement après la collecte, nous restons une nuit de plus chez Stéphanie et Olivier ! C’est toujours agréable de regarder un film dans une grande chambre pendant qu’il pleut des cordes dehors ! Nous ne les remercierons jamais assez …

P1040046P1040047

P1040048

Dimanche 14 Juin, même si c’est dur de quitter la super famille de Stéphanie et Olivier ainsi que leur chaleureuse maison il est temps pour nous de repartir vers de nouvelles aventures. Surtout que ce début de journée et très ensoleillé et qu’il n’y a plus de pluie annoncée avant quelques jours ! Après les avoir remercier et saluer, nous reprenons une nouvelle fois nos vélos pour pédaler en direction de Saint-Girons Plage où nous nous sommes arrêtés pour l’instant dans un café pour vous donner quelques nouvelles !

Il nous reste avant la fin de l’aventure seulement 100 km… Ça nous rend déjà nostalgique même s’il nous reste encore des interventions à réaliser et plein de personnes à rencontrer ! Nous espérons que la houle sera au rendez-vous avant la fin de l’aventure !

Des bises-cuits !

P1040061

Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Transpiration girondine !

P1040033

Cette séquence transpiration commence le Jeudi 11 Mai. Nous sommes à Hourtin-Plage sous un soleil de plomb et devant une houle solide. Léo a profité de la matinée pour se mettre à l’eau et se faire tartiner comme il faut, vite fait bien fait. Les sets étaient imposants et ont permis de le calmer rapidement. Ensuite nous décollons vers 15h, pas franchement le bon moment !

P1030764

Nous pédalons à fond pour créer de l’air frais et éviter de ressentir la sensation moite de la transpiration. Cette après-midi là nous avons courageusement affronté les 30°C provoquant un petit mal de tête à Solène, heureusement les gourdes sont pleines. Après 3h de vélo nous montons le camps à Lacanau Océan. Nous rencontrons dans un camping, Thibault, un mec du coin qui loue du matériel de surf. Après avoir sympathisé nous décidons d’aller surfer ensemble à sa débauche ! La houle a légérement chuté et le banc de sable dont nous profitons est magnifique, une vague d’un bon 1m80 déroule sur la droite à la sortie d’une baïne ! Le courant est fort, c’est dur de tenir la position au line up mais vu les barrels le jeu en vaut la chandelle surtout que nous sommes que six !

P1030770 P1030794 P1030813

Vendredi matin, c’est un nouveau coup de surf pour Léo, dans des conditions plus petites mais c’est toujours drôle !

P1030995

La fin de matinée est déjà étouffante ce jour-là mais comme nous n’avons que très peu de kilomètres jusqu’au Porge nous ne partons qu’à 17h. A la sortie du parking de la plage du Porge, la réparation de Claude sur le bras de la remorque de Solène cède… La c’est vraiment la fin pour lui… Heureusement nous étions sur le point de rejoindre Shushu et Yasmin qui étaient venus passer un peu de temps avec nous ! Nous embarquons la remorque de Solène dans leur voiture le temps d’aller jusqu’au camping et de trouver une solution. La seule viable que nous ayons trouvé a été de répartir un peu du poids du matériel rangé dans la remorque de Solène dans ses sacoches latérales et d’installer le sac de remorque sur le porte bagages. Ce n’est pas l’idéal mais nous n’avions pas de magasin distribuant la pièce à remplacer sur notre route avant un bon moment… C’est vraiment une chance que Shushu et Yasmin ai été avec nous pour ramener la remorque endommagée à La Rochelle ! Nous profitons ensuite à fond de nos amis et de la soirée de camping que nous passons tous ensemble !

P1030819P1030817

Samedi 6 Juin c’est le jour de la collecte de déchets au Porge, nous pique-niquons avec l’équipe de la Surfrider Foundation Gironde à midi. Mais Shushu et Léo ne peuvent pas résister à aller faire trempette dans des petites vagues qui poussent fort ! C’était une session type de la méditerranée d’après nos amis israeliens. Après avoir fait la rencontre de toute l’équipe girondine autour du super pique nique qu’ils avaient prévu, nous montons le stand d’information puis commençons la collecte de déchets.

P1030830P1030831

La plage du Porge est nettoyé pendant la période estivale par la commune grâce à des cribleuse. Cela permet de limiter la pollution en ramassant les macro-déchets. C’est pourquoi ce jour-là nous nous sommes focalisés sur le ramassage des micro-plastiques ! Au programme : bâtonnets de coton-tiges, de sucettes, pailles, mégot de cigarettes, fragments de plastiques, billes de polystyrène et larme de sirènes. Larmes de sirènes ? Mais qu’est ce que c’est ? En fait ce sont des billes de plastiques toutes petites, il en existe de toutes les couleurs et de différents diamètres. Elles constituent la matière première de l’industrie du plastique. Ces billes sont fondues et moulues dans des usines spécialisées pour créer les objets plastiques de la vie courante. Et ça, nous en avons ramassé une sacrée quantité… Sur les plages de sables il y en a des milliers… Peut-être plus pour certaines malheureusement. Il n’y a qu’à se baisser pour vérifier et dans les Landes nous nous en sommes chargés. Comme nous étions au milieu des gens venus profiter de la plage nous avons sauté sur l’occasion pour sensibiliser les jeunes et les moins jeunes à la pollution marine, quelque soit sa taille et même si elle est invisible. Certains ce sont pris au jeu du ramassage des larmes de sirène et nous ont bien aidé ! La récolte du jour fut maigre en poids mais un nombre considérable d’objet a été ramassé, c’était simplement étourdissant. On en oublie les petits déchets quand nous nous focalisons sur les gros d’habitude.

P1030836

Définitivement il y a du boulot… Nous avons trié les déchets par type, enfourché nos vélos et sommes partis accompagnés de nos amis de la Surfrider Gironde jusqu’à la maison forestière du Truc Vert qu’ils avaient loué pour que nous passions la fin de la journée ensemble ! C’étaient une équipe plus que sympa, soudée, pleine de bonne humeur et de bonnes idées ! Nous pouvons vous assurer que nous avons passé une soirée géniale en leur compagnie autour d’un barbecue digne du banquet de fin d’épisode du village des irréductibles gaulois, en plus nous avons pu profité d’un bon lit !

DCIM100GOPROP1030844

Dimanche 7 Juin, encore une journée magnifique et nous nous habituons à la chaleur. La fin de matinée à la plage du Truc Vert a encore permis, vous l’avez surement deviné, à Léo de surfer. Peu de monde à l’eau, 1m50 et un banc de sable de marée basse avec peu d’eau ! On se régale dans ces conditions ! Après avoir rangé la maison forestière et avoir dis au revoir à nos nouveaux amis nous repartons en direction du Cap Ferret. Nous y prenons le bac pour débarquer à Arcachon ! Ce fut une traversée agréable sous le soleil qui nous a permis de découvrir le bassin d’Arcachon de l’intérieur. La journée continue puis se termine dans un camping en face de l’impressionnant banc d’Arguin au Sud de la dune du Pilat, où nous avons été gratifiés d’un couché de soleil splendide !

P1030890P1030868

P1030896P1030900

Lundi matin nous enfourchons nos vélos tôt jusqu’à la plage de La Salie. Comme il fait très chaud nous décidons de nous y arrêter pour pique-niquer et profiter du bord de mer plus frais. Ce fut une nouvelle fois l’occasion pour Léo de profiter des vagues et pour Solène de se baigner et de perfectionner son bronzage qui vous devez l’avouer commence à être resplendissant ! Lorsque l’air commence à se rafraîchir nous enfourchons de nouveau nos vélos pour quelques kilomètres de plus jusqu’à Biscarrosse plage.

P1040030P1030937

P1030931

Mardi 09 Juin, il reste toujours des vagues et Léo ne crache pas dessus, c’est une session matinale rafraîchissante à la plage centrale de Biscarrosse. Ensuite poussés par le vent de Nord-ouest nous nous remettons à pédaler vers l’intérieur des terres pour éviter un terrain militaire où il est interdit de pénétrer. C’est l’occasion de changer d’environnement et de découvrir les lacs landais ! Après quelques côtes sévères dans des dunes plus reculer nous longeons l’étang de Cazaux et de Sanguinet ainsi que l’étang de Biscarosse et de Parentis. Nous apprécions le vent qui souffle, même s’il est chaud : c’est l’été ! Ce soir nous campons à Gastes et pensons déjà à nos prochaines interventions qui auront lieu à Mimizan pendant que des nuages ce forment au dessus de nos têtes !

P1030985P1040003

A bientôt,

Bises bronzées !

P1030864

P1030917P1030911

Catégories : Non classé | Un commentaire

Finie la Vendée, bienvenue en Charente Maritime puis dans le Médoc !

Ça faisait longtemps que nous n’avions pas écris d’article sur le blog, celui-ci est donc un peu long car nous avons eu pleins d’aventures depuis une semaine mais c’est aussi pour ça que vous l’apprécierez !

Nous sommes partie des Sables d’Olonnes après une petite partie de surf bien tranquille, 50 cm tout au plus. Content d’enfin quitter le milieu urbain pour retrouver la tranquillité de la forêt, nous avons pédalé sur les routes vendéennes et nous nous sommes arrêtés quelque peu avant la Tranche-sur-Mer, où nous avons trouvé un endroit calme et proche de la plage pour planter notre tente.

P1030664

Le lendemain, Mercredi, nous nous réveillons en début de matinée pour profiter du beau temps, de la plage mais surtout des jolies vagues ! Léo à pu profité d’un Bud Bud avec de toutes petites vagues mais très jolies et permettant largement de s’amuser !

P1030696

Après un bon échauffement nous reprenons la route direction Saint-Michel-en-l’Herm. Nous traversons le sud de la Vendée avec l’habituelle brise qui nous accompagne depuis le début du voyage. Sur notre route nous sommes passés en coup de vent à la Faute-sur-Mer, l’Aiguillon-sur-Mer, sur la flèche sableuse de la pointe de l’aiguillon avant d’arriver vers 18h à Saint-Michel-en-l’Herm. Nous y sommes accueillis par Valérie et Benoît, deux amis de longue date de la famille de Léo ! Nous étions heureux de pouvoir profiter de nouveau d’une maison agréable mais aussi des légumes de leur potager, d’un succulent repas (des lasagnes et ça nous adorons!), de l’expérience de Benoît pour les voyages à vélo et d’un lit douillet pour nous remettre d’aplomb et prêts à avaler les kilomètres nous séparant de La Rochelle !

Jeudi matin, 28 Mai, nous partons de chez Valérie et Benoît vers 10h en direction du pont du Brault qui permet de traverser la Sèvre Niortaise et ainsi de quitter la Vendée pour retrouver la Charente-Maritime. Nous déjeunons pendant une rapide pause à la sortie de Charron et nous repartons en direction d’Esnandes où nous retrouvons le bord de mer.

P1030705P1030715
Nous longeons les falaises calcaires du Pertuis Breton en frôlant Marsilly, Nieul-sur-Mer puis l’Houmeau, avant d’arriver à La Rochelle par la Pallice. Ce jour-ci notre route s’est arrêtée à Port-Neuf où nous avons couché chez la mère de Léo. Et là c’est le rêve, en plus des chaleureuses retrouvailles avec Martine sa mère et Lola sa sœur, nous avions une machine à lavée à disposition, et nous en avons profité ! Tout y passe, même les duvets ! Avant d’engloutir un poulet, nous passons un moment avec nos amis, Alex et Basile ainsi qu’avec leur mère, Florence et Eliot le petit dernier qui est naît il y a un mois !

P1030713

Vendredi, est une journée chargée, mais nous sommes bien déterminés à nous donner à fond ! D’abord nous partons en direction de l’école du Prieuré où nous arrivons à 8h30 pour rencontrer les élèves de CE2/CM1 de Gaëlle. Une fois de plus nous avons eu à faire à des élèves adorables et intéressés par nos propos ! Nous avons discuté ensemble du voyage à vélo, de la laisse de mer, des macro-déchets, du cycle de l’eau et du cycle des déchets, du temps de dégradation des macro-déchets, de la bio-accumulation des déchets dans la chaîne alimentaire et de l’impact des pollutions sur le littoral. Nous avions des choses à dire ! A 11h30 nous partons en direction du Collège Fromentin. Après un déjeuné avec les professeurs nous rencontrons les élèves reporters disponibles entre midi et deux. Ce fut une rencontre émouvante, pendant laquelle nous avons expliqué notre parcours d’étude, mais aussi notre parcours à vélo, nos motivations et nos projets futurs ! Tout juste quand la cloche de 13h30 sonne, nous enfourchons de nouveau nos vélos en direction de l’école du Prieuré où nous terminons notre intervention avec les élèves de CE2/CM1. L’après-midi est plus calme, nous dessinons ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire pour préserver le milieu marin. Avant de nous quitter nous listons des éco-gestes simples que nous nous engageons tous à respecter avant que la classe se termine à 15h. A noté qu’une des préoccupations importantes des élèves du Prieuré et de Fromentin était de savoir si oui ou non nous formions un couple ! Mais la journée n’est pas terminée pour nous, nous pédalons jusqu’à Aytré pour rencontrer Philippe, un journaliste de Sud-Ouest ! Nous sommes très heureux de pouvoir médiatiser notre projet grâce aux journaux ! Cet interview a aussi été l’occasion pour nous de prendre du recul sur notre début de projet. La journée se termine au centre ville où nous retrouvons nos amis Rochelais.

Le Samedi 30 Mai, c’est grasse mat’ ! Nous partons vers midi de chez Martine, la maman de Léo pour aller voir Eric, son papa. Après un rapide « check » des vélos, nous rendons visite à notre ancien colocataire, Victor, et allons à l’Aiôn Bar pour réaliser une présentation du projet. Malheureusement le message n’était pas bien passé avec l’organisateur et nous n’avons pas pu bénéficier de la communication du bar. Nous avons rencontré à peine dix personnes mais que nous connaissons tous et qui de leur côté suivent le projet et le connaissent. Nous en avons plutôt profité pour discuter et boire un coup avec eux ! Nous sommes ensuite rentré chez Eric pour dévorer une succulente paella et le fameux broyé du Poitou !

Cliquez ici pour lire l’article sur Cycl’océane publié dans Sud Ouest le Samedi 30 Mai

Dimanche 31 Mai, nous nous levons de bonne heure pour installer une béquille sur la remorque de Léo pour que l’attelage puisse enfin tenir tout seul. Ensuite nous faisons cap sur Aytré où nous organisons en collaboration avec Mélanie de l’antenne Surfrider Foundation La Rochelle une collecte de déchets. Le beau temps pour la première fois de Cycl’océane n’est pas au rendez-vous pour une action en extérieur. Mais les bénévoles sont tout de même au rendez-vous, prêt à affronter le vent et les gouttes, dont Colin le frère de Léo et Jacqueline et Jean-Marie ses grands-parents. Plus de trente personnes sont venus nettoyer le littoral de 14h à 16h !

P1030722P1030718

A la fin de la collecte nous avons observé les kitesurf et les planches à voiles naviguer dans la grande baie ! Nous nous sommes bien marré à voir les gars de l’association l’Hookipa sortir les vieilles planches à voile et essayer de tirer des bords avec un matos bien moins technique que celui d’aujourd’hui. Puis nous avons réaliser avec les derniers bénévoles la quantification des déchets collectés. Ce moment fut peu agréable car il commençait à pleuvoir fort et que le dénombrement était très long vu la quantité de déchets ramassés… Nous avons ensuite profité du goûté organisé par l’Hookipa avant d’aller jusqu’à Châtelaillon où nous passons la nuit.

P1030734P1030737

Lundi matin nous nous levons tôt, le but de la journée est d’atteindre Ronce-les-Bains, tout en faisant une petite session de surf sur l’île d’Oléron. Compliqué mais réalisable avec le soutient logistique de Victor. Il nous récupère en voiture à Marennes à 15h, nous embarquons pour Oléron, un coup à l’eau, il nous dépose à Marennes et le tour est joué ! Facile. Nous nous dirigeons vers le Sud sur nos vélos mais peu après avoir traversé Yves, Solène sent soudainement sa remorque molle sur un freinage… Il nous faut peu de temps pour comprendre que le bras de la remorque à plier et qu’il commence à se déchirer… Cet imprévu ne faisait pas parti de nos plans… T’en pis nous improvisons, direction Rochefort, il reste moins de 10 km et notre fidèle remorque peut tenir !

WP_20150601_002

P1030744

Nous fonçons, enfin pas trop pour éviter de forcer sur le bras de la remorque, en direction du Décathlon de Rochefort. Au magasin, la pièce à changer n’est pas en stock, évidemment… Les remorques en vente tâtonne les 200€ et permettent de transporter deux enfants, ce n’est pas vraiment notre idéal pour le moment. Alors c’est décidé, direction le port de plaisance où nous espérons dénicher le magasin de vélos trouvé sur internet (merci le smartphone de Solène!). Une fois arriver à destination, une nouvelle fois la pièce à changer n’est pas disponible et le comble c’est que la dernière avait été mise à la déchetterie peu de temps auparavant… Et puis les remorques à vendre ne sont toujours pas en adéquation avec notre fin de périple… Nous sommes un peu désespérés, il faut l’avouer, d’autant plus que l’heure tourne. Heureusement c’est à ce moment que le vendeur nous parle de Claude un monsieur qui retape un bateau depuis 5 ans alors qu’il n’y avait plus que la coque. Nous allons à sa rencontre et nous sommes plus qu’heureux de rencontrer un homme entre 60 et 70 ans (attention ce ne sont que de purs estimations) plein de bonne humeur, de bonne volonté et qui pense pouvoir réparer le bras. Il nous explique qu’il à des chutes de taules qu’il pourrait couper et ressouder puis visser au bras de la remorque afin de simuler une attelle. Bon, si Claude est confiant, allons-y ! Miracle, 2h plus tard, Claude a fini et sa réparation à l’air encore plus solide que le bras d’origine ! C’est après avoir remercier ce vieux monsieur du plus profond de notre cœur et lui avoir souhaité un beau voyage à bord de son voilier vers le pacifique, que nous repartons sur la route avec une remorque (presque) toute neuve !

P1030745

WP_20150601_006

Mais ce n’est pas fini, maintenant il faut se dépêcher pour arriver en temps et en heure à Marennes, pas de pause déjeuner et nous pédalons ! Nous engloutissons le pont de Rochefort (le pont transbordeur était fermé ce lundi…), traversons Saint Agnant et les marais charentais comme des flèches et miracle nous arrivons au même moment que Victor à Marennes, le pays de l’huître ! Nous rejoignons à la plage de Grand Village Agathe et Antoine ! Déjeuné éclair pour Léo et il saute dans l’eau pour rejoindre Antoine et Victor ! Les vagues sont petites multipics mais longues, c’est rigolo et c’est dur de sortir de l’eau surtout que Shushu et Yasmin arrive à 17h. Alors la session de surf se prolonge, un peu trop même car nous arrivons à 19h45 à Marennes et il reste de la route jusqu’à Ronce les Bains. Comme cette journée très « speed » nous a épuisé Victor nous propose de nous déposer avec nos vélos et nos remorques à l’entrée de la côte sauvage. Cela nous fait gagner un temps précieux et nous évite de pédaler dans le noir. Ce soir là, nous vous assurons que nous n’avons pas fait long feu…

DCIM100GOPRO

Mardi 02 Juin, c’est l’été mais le vent souffle, Léo est content car ce vent d’Ouest doit apporter une belle houle et il compte bien en profiter ! De bon matin nous partons en direction du phare de la Coubre. Nous arrivons vers 11h car il y avait peu de kilomètres qui nous séparaient du spot. La mer est basse mais la houle est déjà là. Le principale objectif de la journée a été de se réveiller régulièrement pour se tartiner de crème solaire, c’est le repos complet et ça nous fait un sacré bien ! Une fois la marée haute, le vent à un peu faibli mais il est toujours on-shore, t’en pis Léo se met à l’eau. Mais lorsqu’il se retrouve de l’autre côté de la barre le plaisir n’est pas au rendez-vous, le plan d’eau est très très désordonné et les séries tartinent ! Trois take off et une demie heure plus tard le clapot et le désordre à l’eau renvoient Léo au bord pour profiter des derniers rayons de soleil.

P1030753

Mercredi matin le vent est tombé et la houle s’est (un peu) calée. La marée descend mais la série est toujours de bonne taille. A 9h Victor nous à rejoint pour la session de surf matinale ! Une fois à l’eau c’est toujours multipic mais il n’y a plus de clapot, c’est l’occasion pour Victor et Léo de se faire quelques take off à sensations et de se prendre quelques tartes au canard ! 11H c’est la pause déjeuné, une magnifique salade de riz que Victor nous a préparé nous rempli le ventre à tous les trois ! Génial ! Il reste de la route alors nous ne traînons pas, il faut être à 13h45 à Royan pour embarquer sur le ferry et arriver dans le Médoc. Facile nous avons maintenant un bon rythme et arrivons à 13h, nous avons même le temps de se poser.

P1030758P1030761

A 15h nous débarquons sur la côte Girondine à la pointe de la Grave. Nous enfourchons les vélos et cape au Sud ! Les kilomètres s’enchaîne, vraiment nous avons progressé, Soulac-sur-Mer et la forêt de pinède défilent. Nous arrivons à 18h à Montalivet et 20 km nous sépare d’Hourtin plage, alors nous décidons de continuer notre route pour raccourcir la journée du lendemain et ainsi donner l’occasion à Léo de se mettre à l’eau de nouveau le matin pour profiter de la houle encore conséquente et du vent d’Est annoncé ! Nous arrivons à 19h à Hourtin plage, une heure pour 20km ? La progression du rythme de pédalage se fait maintenant vraiment sentir ! Le seul bémol de la journée a été de se retrouver à Hourtin plage avec un seul camping dans un rayon de 10 km, que nous étions fatigués et qu’il coûte 25€ (deux fois plus cher que les tarifs que nous avions l’habitude de rencontrer), t’en pis nous sommes claqués…

Bisous réchauffés !

A bientôt (avec l’accent Girondin) !

Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Au travers des marais vendéen !

Nous repartons de Saint Michel Chef Chef sous le soleil mais avec une brise fraîche nous poussant légèrement. Nous faisons route vers Bouin au travers des dédales marécageux de Vendée. Nous souhaitons camper quelque peu avant le passage du Gois afin de faire une boucle sur l’île de Noirmoutier le lendemain. C’est finalement vers Beauvoir-sur-mer, au bout de 55 km, que nous trouvons notre bonheur à l’abri du vent au milieu des polders.

P1030589 P1030595 P1030599

Jeudi 21 Mai, tôt ce matin le vent ne s’est pas encore levé, nous en profitons pour ranger rapidement le campement et mettre le cap au 270° (à l’ouest). Nous arrivons au passage du Gois vers 10h30, la mer est encore relativement haute, il est impossible de traverser pour l’instant. Nous attendons patiemment en observant une foule de pêcheurs à pied se ruer sur le gué en suivant la marée qui descent. A 12h30, nous enfourchons de nouveau nos vélos et entamons la traverser, là où peu de temps auparavant nous observions la mer lisse, nous voyons maintenant des gens creuser, gratter, soulever pour trouver des fruits de mer avant que la marée ne remonte. Nous aussi, en profitons avant de rejoindre l’île pour aller gratter le sable et manger quelques amandes de mer fraîches !

P1030605

Sur Noirmoutier nous rencontrons un autre cyclotouriste avec qui nous échangeons longuement sur les avantages et inconvénients du voyage à vélo, de nos matériels et principalement du soucis de l’énergie électrique en voyage pendant notre boucle sur l’île. Il est maintenant temps de retourner sur le continent, cette fois nous empruntons le pont, plus classique, mais offrant un point de vue imprenable sur le pays Vendéen. En arrivant à Notre Dame de Monts, nous quittons notre nouveau compagnon de route qui file vers Olonne tandis nous nous engageons dans les marais en direction de Sallertaine ou nous passons la nuit après avoir pédalé 37 petits kilomètres.

P1030618P1030615

Vendredi 22 Mai est une journée importante, nous rencontrons trois classes à l’école du Marais à Sallertaine. Nous rencontrons d’abord une classe de CE1/CE2 entre 9h et 10h30. Ensuite après un café avec l’équipe enseignante, nous intervenons avec une classe de CM2. Notre dernière intervention de 13h30 à 15h30 se déroule dans une classe de CM1. Chacune de ces classes étaient déjà largement sensibilisée aux problèmes liés à l’environnement, nous avons eu l’impression de passer la couche de vernis ! L’accueil au sein des classes et par le corps enseignent, notamment le directeur de l’école du Marais a été extrêmement chaleureux ! Nous ne remercierons jamais assez les élèves et les instituteurs pour cet échange qui nous a beaucoup apporté ! Nous avons aussi eu le sentiment d’avoir pris du recul par rapport à nos interventions et de nous être améliorés !

P1030620P1030622

P1030624

Après nos interventions, satisfaits, nous enfourchons une nouvelle fois nos vélos pour retrouver la côte à Saint Jean de Monts où nous sommes gentiment hébergés par Carole l’institutrice de la classe de CE1/CE2. Nous pouvons vraiment dire que nous avons été accueillis comme des rois par sa famille ! Nous en avons profiter pour faire un plein de repos et de sociabilisation. On s’y sentait tellement bien que nous y sommes resté deux nuits ! Le Samedi nous avons déambulé parmis les touristes dans le centre de Saint Jean de Monts et sur la plage bondée de monde à l’occasion de ce week-end prolongé.

P1030625

Dimanche 31 Mai, c’est une nouvelle grande journée, avec l’aide de la Surfrider Foundation Vendée et Indre-et-Loire nous organisons une collecte de déchets sur la plage de Sion sur l’Océan (commune de Saint Hilaire de Riez). Une vingtaine de personnes est au rendez-vous, des bénévoles de l’antenne Indre et Loire, des bénévoles de clubs de Surf alentours, des bénévoles de la toute jeune antenne vendéenne, un élève de l’école de Sallertaine et sa mère ainsi que Carole, sa fille et une de ses amies. Après la distribution des gants, sacs poubelles et des consignes de sécurités, nous formons des groupes et nous nous attaquons au ramassage des déchets.

P1030630P1030631

Au premier abord, la plage ne semblait pas trop sale, mais en se penchant au niveau de la laisse de mer nous pouvons y retrouver une multitude de détritus en tous genre… Morceaux de plastiques, de caoutchouc, bandes de tissus, lignes et filets de pêches, seau, mégots de cigarettes, matériels aquacoles, seau… Ce n’était vraiment pas très propre et nous nous rendons rapidement compte qu’une vingtaine de personnes et deux heures de nettoyage ne suffira jamais pour cette longue plage. Mais nous avons fait du mieux que nous pouvions et ce qui a été ramassé ne polluera plus le littoral vendéen ! Cette journée fut un réel succès pour l’antenne vendéenne de la Surfrider Foundation ! C’était la première initiative océane organisée par Yann Débant et nous sommes très fiers d’y avoir participé ! Nous leur souhaitons bon courage pour leurs prochaines actions et nous vous encourageons à tous de les soutenir et de les aider dans le futur.

P1030634

P1030641P1030644

Ce soir nous sommes hébergés par Astride, une autre institutrice de l’école du Marais, et sa famille ! Un nouvel accueil bien plus qu’agréable qui finit de nous remettre sur pied avant le départ pour notre prochaine étape : La Rochelle !

A bientôt, bises ensoleillés de nouveau !

Catégories : Non classé | 2 Commentaires

Séjour dans le golfe du Morbihan et départ pour la Vendée

Nous nous étions quittés le Mardi 12 Mai à la lisière de la forêt de Brocéliande quelque peu avant notre arrivée à Vannes.

P1030470

Seulement 34 kilomètres nous séparaient de notre prochaine destination, Questembert. Nous nous sommes donc permis de partir en fin d’après-midi, afin de profiter de la wifi du camping pendant la matinée pour envoyer des emails à certains de nos collaborateurs. Nous sommes arrivés au lac de Célac vers 18h et c’est sous un grand soleil que nous avons installé notre campement dans la foulée.

Le Mercredi 13, nous partons de bonne heure afin d’arriver tôt à Vannes pour nous présenter à l’aquarium. Cette portion du trajet n’étant pas couverte par des pistes cyclables nous avons partagé la route avec les voitures à travers la campagne vallonnée. Nous traversons Le Gorvello, un village qui est plus que charmant et une série de bourg nous rappelant que nous revenons à la civilisation. Après 42km nous arrivons à Vannes, c’est le choc, il est 12h30 et nous retrouvons la ville, des voitures dans tous les sens, des gens pressés, heureusement nous trouvons rapidement l’aquarium ! Nous y sommes très bien accueillis et passons notre début d’après-midi avec deux stagiaires qui nous font visiter les coulisses pendant le nourrissage des poissons ! Nous pédalons ensuite 12 km jusqu’à Ploeren pour rendre visite à Marie Pallud ! Nous y passons la nuit après de chaleureuses retrouvailles autour d’un bon poulet/patates, huuuum !

Après une longue nuit bien méritée nous retournons à l’aquarium afin d’installer nos affaire et de travailler sur le projet.

Le Vendredi 15 Mai est le jour de la collecte de déchets. La roue arrière du vélo de Léo est à plat… Après avoir appliquée une rustine sur le pneu nous partons installer le stand de l’initiative océane. A 13h nous nous rendons compte que la communication de l’événement n’est pas un franc succès… Nous ne sommes que huit… Trois personnes de l’aquarium, Marie, deux bénévoles de l’association du marathon de Vannes (un grand merci à eux) et nous deux… Nous commençons malgré tout le nettoyage de la plage des émigrés. Plus de 2h après nous avons déjà amassé un bon tas de déchets qui ne pollueront plus le magnifique golfe du Morbihan ! Nous sommes tout de même déçu d’avoir pu bénéficier de si peu de monde, et nous espérons que les prochaines initiatives océanes auront plus de succès. Nous passons la soirée avec le directeur scientifique de l’aquarium (Thomas Joubert), Marine, Mélène et Marie autour de quelques verres. Nous reparlons alors de l’échec de l’après-midi, et nous nous rendons compte que le message n’avait pas été assimilé par l’aquarium car ils avaient compris que nous nous occuperions de l’entièreté de la communication de cet événement. Comme ils étaient les acteurs locaux de cette collecte de déchets, il nous semblait logique que c’était leur rôle dans notre collaboration. Mais nous ne nous laissons pas abattre et visons la réussite de nos prochaines actions !

P1030484 P1030489

Samedi 16 Mai, c’est l’anniversaire de Léo ! Pour fêter ça nous décidons de visiter le centre ville de Vannes puis de profiter de la semaine du golfe en allant admirer les nombreux gréements parader en entrant dans le port ! Le défilé nous a émerveillé pendant plus d’1h30 !

P1030490 P1030501

P1030503 P1030504

Comme nous intervenons le Lundi dans l’école de Brizeux à Vannes nous avons encore un jour de libre pour profiter du Morbihan. Nous décidons avec Marie de nous lever tôt ce Dimanche matin pour aller profiter des plages de la côte sauvage de la presqu’île de Quiberon ! Léo, très heureux, a pu de cette manière sortir pour la première fois du voyage sa fidèle planche pour surfer un bon mètre vingt sur le spot de port Rhu à la marée basse ! Un excellent cadeau d’anniversaire, il a même eu la chance de scorer une jolie « casquette » !

P1030557P1030545

Lundi 18 Mai, le mauvais temps est de retour, mais nous partons déterminés en direction de l’école de Brizeux. Nous passons la première moitié de la matinée avec une classe de CM1/CM2, puis de 10h30 à 11h45 nous étions avec des élèves de CE2/CM1. Ces deux classes nous ont permis de passer un moment fantastique ! Des élèves curieux, ouverts et pertinents, déjà sensibilisés aux problématiques de la pollution par leurs institutrices. Mais bien sûr il est important d’insister. A la fin des interventions les enfants sont heureux, mais nous encore plus car le message est passé ! Chacun s’est engagé à changer quelques unes de ces habitudes pour améliorer le futur de nos littoraux !

P1030566

P1030567 P1030568

Après avoir déjeuné avec les deux institutrices nous partons de Vannes vers 14h sous la pluie après avoir salué le personnel de l’aquarium. Nous établissons notre campement à Muzillac, où nous dînons une dernière fois avec Marie. Nous devons vous avouer que nous avons craqué pour un resto (excellent il faut le dire) !

Mardi matin, nous partons tôt, un vent fort souffle et nous sommes heureux de l’avoir de côté et de temps en temps dans le dos. Les kilomètres défilent et nous arrivons après avoir pédalé 52km à Saint Nazaire plus tôt que prévu ! Nous décidons alors de traverser la Loire pour nous avancer. Les 35 nœuds de vent au sommet du pont nous déséquilibraient énormément… C’est pourquoi, nous terminons la traversée à pied en poussant les vélos, par sécurité. Heureusement qu’une bande de 50cm est réservée au deux roues ! Le voyage continu ! Vu l’heure nous continuons notre route, et nous montons le campement à Saint Michel Chef Chef (réputé pour sa biscuiterie) car 71km en un jour nous semble suffisant ! Et puis, il faut bien en garder pour les jours suivant !

P1030578

Il est maintenant temps pour nous de préparer le dîner !

A bientôt,

Bises bien plus que ventées !

P1030483

(Ceci est un orvet : lézard sans pattes et non pas un serpent)

Catégories : Non classé | 2 Commentaires

Du pays Normand au pays Breton !

Jeudi 7 mai nous sommes partis d’Avranches au regret de laisser le paradis du jardin de Zoé derrière nous … mais pour quel échange ! Après quelques kilomètres de descentes nous nous retrouvons nez à nez avec la baie du mont sous un soleil chaud et réconfortant malgré une brise encore fraîche. Au milieu de ce dédale de méandres entre terre et mer nous avons observé les troupeaux de moutons, menés avec vigueur par le berger et son border collie, évoluer dans ce paysage sublime. Ce lieu atypique d’élevage donne l’agneau de pré-salé, une spécialité local. Malheureusement nous n’avons pas eu la chance dans croquer un morceau … Mais à la place nous avons pu avancer jusqu’au Mont Saint Michel par de petits détours dans la campagne pour le plaisir des yeux !

P1030297

Nous avons ensuite dégusté un sandwich sur le barrage juste en face du Mont et continué notre route en direction de Saint-Malo ! Première halte à Cherrueix (imprononçable!) ou nous avons pu poster les deux derniers articles, puis Saint-Benoit-des-Ondes ou nous avons campé sur une aire de caravaning au bord de la baie !

P1030300 P1030318

Départ vendredi 8 mai sous un ciel assez menaçant mais qui n’a pas persisté ! Nous partons de bonne humeur mais encore endormis. On pédale, on pédale entre petites côtes et descentes jusqu’à l’entrer de St-Malo ou nous faisons halte pour déjeuner sur une plage.

P1030326

Après avoir traversé la ville, pleine de touristes pendant ce week-end de trois jours, nous partons en direction de Dinard ou nous sommes hébergés, mais là nous sommes confrontés à un problème : la traversée du barrage de la Rance ! Nous demandons à des promeneurs des conseils mais chacun se contredit … Au final nous prenons un chemin assez escarpé et rejoignons la quatre voies qui n’est pas si méchante (peu de voitures ce jour là). Nous finissons donc par arriver, avec notre retard habituel, chez Anne-Marie ! C’est une amie d’ami qui nous accueil, et pour le coup on peut dire que c’était comme des rois ! Rangement des vélos et douches chaudes pour commencer, mais surtout homard (son colocataire fait de la chasse sous marine!) et pommes de terre carottes curry pour se revigorer ! Inimaginable !

P1030347P1030355

Le lendemain, samedi 9 mai, nous repartons chargé de victuailles que Anne-Ma nous à forcer à prendre (Merci mille fois encore!) et nous repartons à la recherche de la V3 qui est notre nouvelle piste cyclable. Nous suivons donc le canal de la Rance jusqu’à Dinan et Léhon qui sont deux villes fantastiques ! Nous quittons avec regret le canal de la Rance pour retrouver quelques montées, mais arrivés au sommet nous étions heureux d’admirer le paysage ! Nous retrouvons la voie verte traversant l’ancienne voie ferrée jusqu’à Plouasne ou nous établissons notre campement.

DCIM100GOPROP1030368

Le dimanche 10 mai tout le monde se repose, la nature est en week-end, tout est calme ! Nous partons assez tard. Le soleil cogne fort aujourd’hui et nous pouvons enfin enlever nos vestes ! Nous faisons une pause déjeuné à Saint-Méen-le-Grand puis après avoir chercher la sortie du village par la voie verte près d’une heure nous arrivons à repartir ! C’est le moment de pollinisation d’un certain arbre qui rend l’atmosphère féerique, on se croirais en été mais avec de la neige volant dans l’air ! Nous arrivons à Mauron, posons nos affaire, profitons du bord du lac et des derniers rayons de soleil !

P1030379 P1030381

Le lundi 11 mai, après une chasse à la mue de libellules, nous repartons dans le but de visiter la forêt de Brocéliandre ! Source de mille et une légendes, nous voyageons dans l’histoire armoricaine grâce au différentes promenades et églises sur notre chemin. Pause à Trémeureuc pour déjeuner et visiter l’église du Graal dont les vitraux sont sublimes ! Détour par l’arbre doré, le miroir aux fées et bien d’autres histoires. Arrivée à Ploërmel pour dormir près du Lac Du Duc en fin d’après midi, nous apprécions la quiétude du lieu avant la folie de la saison d’été !

P1030408

P1030453

Nous avons tout de même hâte d’arriver à Vannes pour continuer le projet avec nos différentes actions prévues !

Kenavo à tous !

Bises ensoleillées cette fois !

P1030478

Catégories : Non classé | Un commentaire

Deux jours de vélo entre Saint Germain le Gaillard et Avranches !

Le lundi 04 Mai nous avons quitté avec regrets la maison des Brot pour partir en direction de Bricquebec par les routes de campagne. Quelques côtes difficiles et descentes agréables plus tard nous avons retrouvé les voies vertes du tour de la Manche à la sortie de Bricbé (Bricquebec en vieux Normand) !

DCIM100GOPRO

Ces pistes cyclables suivent l’ancienne voie de chemin de fer, elles ont donc l’avantage d’être relativement plate et bien plus facile à arpenter que les départementales ! Nous les avons suivis en affrontant le vent de face et les grains Normands jusqu’à Lessay, où nous avons monté notre camp sous une pluie digne de ce nom ! Une petite accalmie nous a permis de faire chauffer notre dîner pour reprendre des forces !

Après ce somptueux repas (n’importe quoi devient somptueux après 52 km de vélo dans ces conditions!), nous avons fêté l’anniversaire de Solène (22 ans héhéhé!) avec des pâtisseries et des petits cadeaux !

P1030169

P1030170

Ce fût une nuit forte en émotions car nous avons ensuite été réveillés par un orage dantesque… Heureusement la tente toute neuve a été efficace en nous gardant au sec !

Au petit matin entre deux averses nous avons pu remballer vite fait nos affaires de couchage et remonter sur nos vélos ! Ce jour là nous voulions atteindre Avranches ! Nous avons retrouvé les voies vertes de bonne heure, celles-ci composés de terre et de graviers étaient devenues « collantes » à cause des trombes d’eau rendant le pédalage un peu plus ardu. Heureusement nous sommes arrivés à Coutance vers midi, où nous avons pris des forces avec un déjeuné bien mérité face à la cathédrale !

DCIM100GOPRO

Comme il n’existe pas de pistes cyclables entre Coutance et Avranches nous avons utilisé des départementales peu fréquentées toujours sous des averses éparces face au 35 nœuds de vent !

C’est avec plaisir que nous sommes arrivés à Avranches vers 19h30 et que nous avons trouvé notre refuge pour la nuit : le Jardin de Zoé (son site www.powersalad.farm est en construction)! Nous l’avons simplement découvert en appelant l’office du tourisme. Nous ne savions pas du tout où nous allions atterrir mais quand nous sommes arrivés nous sommes tout de suite tombé sous le charme ! Ce jardin n’est pas comme les autres : premièrement il est magnifique (et c’est déjà beaucoup) mais en plus il est cultivé en permaculture bio par une anglaise expatriée très charmante et pour finir il offre un panorama somptueux sur la baie du Mont Saint Michel !

DCIM100GOPROP1030199

Pas la peine de préciser que jardin de Zoé mérite le détour ! En plus vous pourrez y déguster sa fameuse assiette de dégustation power salad à prix libre ! Allez juger de tout ça par vous même !

P1030187P1030189

Ce sanctuaire de la diversité accueil régulièrement des couchsurfers et des woofers venant aider à la tâche et se ressourcer dans une atmosphère paisible. Vu le temps annoncé pour la nuit elle nous a gentiment proposé de dormir dans une caravane abritée sous un préau, ce fut difficile de refuser vu la nuit que nous avions passé la veille !

P1030216

Nous avons tellement aimé cet endroit que nous avons demandé si nous pouvions rester une nuit de plus afin de visiter le scriptorial d’Avranches, son jardin des plantes et sa vieille ville. Cette pause dans notre voyage a surtout permis de vous tenir au courant de nos péripéties et d’attendre une journée que le mauvais temps passe pour nous remettre en route vers Saint Malo dans de meilleurs conditions !

P1030223DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

P1030247P1030253

A bientôt

Bises bien ressourcées !

Catégories : Non classé | Un commentaire

Collecte de déchets et départ vers Saint Germain le Gaillard !

Boujou tché té,

Nous allons dans cet article découvrir le déroulement de l’initiative océane (collecte de déchets pour ce qui nous rejoigne que maintenant) que nous avons effectué sur la plage d’Urville-Nacqueville. Urville-Nacqueville est une ville située à 14 km à l’Ouest de Cherbourg-Octeville.

A la suite de notre séjour à Cherbourg, nous sommes partis à vélo de chez Gauthier le Dimanche 03 Mai pour pédaler jusqu’à la base nautique d’Urville. Nous l’avons atteint quelque peu avant 14h sous la pluie mais bien déterminés. Ce jour là y était organisée la fête du nautisme, les stands de plusieurs organismes et associations y étaient installés depuis le matin. C’est au milieu de tout les autres que nous avons donc installé avec David Pasquier (responsable de l’antenne Surfrider Foundation Manche) et l’aide de nombreux élèves de première année d’Intechmer un stand surfrider foundation et Cycl’océane. D’ailleurs nous voulons grandement remercier les organisateurs de l’événement qui nous ont rapidement trouvé une place pour notre stand !!

WP_20150503_001

Pendant que les activités battaient leur pleins : démonstration de voile, une chorale et des Saint Bernard sauveteurs, nous avons annoncé qu’une collecte de déchets allait débuter à 15h30. C’est avec une équipe d’une vingtaine de personnes, accompagnée par David, que la collecte de déchets a débuté ! Près d’1h30 plus tard les troupes ont ramené une bonne dizaine de sacs poubelles remplis de déchets en tous genres… Plastiques, cannettes, fils et filets de pêches, du matériel aquacole, un morceau de pneu, de wishbone etc… Heureusement qu’une collecte de déchets avait été organisée trois semaines auparavant au même endroit !

P1030131

Nous tenons à remercier comme il se doit David pour son aide dans l’organisation de cette après-midi et pour son soutient logistique. Bien sûr, un grand merci à tous les bénévoles venus aider et surtout à tous les « intechmeriens » (qui composaient la majeur partie de l’équipe) qui sont venus nombreux et armés d’une grande motivation ! Tous ceux qui ont participé, ont eu raison de venir car malgré un vent soufflant à plus de 30 nds, ils ont été gratifiés par une belle après-midi ensoleillée !P1030139

Une fois les déchets mis dans les bennes et le stand rangé, nous avons remercié et salué le responsable de l’organisation de la fête du nautisme ainsi que David. Nous nous sommes ensuite attaqués, vers 18h30, au 23 km nous séparant des pieux et du chaleureux accueil Normand de la famille Brot ! Une bière bien fraîche à notre arrivée nous a vite permis d’oublier les terribles côtes que nous avons du affronter. Ensuite nous avons pu déguster un plat Normand alliant roussette et cidre : un véritable régale qui nous a permis de nous remettre d’aplomb et prêts à affronter la journée suivante ! Nous aurons du mal à remercier la famille Brot à la hauteur de ce qu’ils nous ont offert !

P1030155 P1030160

Bise ventée,

Boujou à tous !

Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Arrivée à Cherbourg et première intervention pédagogique à l’école Albert Bayet

WP_20150428_004

Départ le mardi 28 Avril de La Rochelle avec Jacqueline et Jean-Marie, les grands parents de Léo, dans leur camping-car. Impressionnant mais tout arrive à rentrer et nous pouvons donc commencer notre route, cap au nord ! Arrivés à Cherbourg vers 20 heure, nous sommes accueillis par nos amis Gabriel Brot et Suzanne Muller et pouvons grâce à eux prendre un peu de repos (un peu hein). Nous avons donc pu profiter du mercredi de libre pour rendre visite à nos anciens professeurs à Intechmer et ainsi présenter Cycl’océane aux élèves de première année. Petit retour aux sources avec beaucoup de bonheur, dommage que les deuxièmes années soient déjà partis en stage.

DCIM100GOPRO

Jeudi 30 Avril : nous nous sommes rendus dans l’école Albert Bayet à 9h pour réaliser notre première intervention. Nous avons commencé par présenter notre projet, le trajet prévu et le matériel utilisé. Les enfants étaient très intéressés et interactifs ! Un bonheur ! Nous avons continué en leur demandant de lister les différents déchets et leurs éventuelles origines. Puis nous avons déterminé avec l’aide des enfants le temps que les déchets mettent à se dégrader naturellement et leurs conséquences sur le milieu littoral et les animaux. Nous avons terminé en leur demandant ce qu’ils changerais dans leur comportement maintenant. Tous ont répondu « ne plus rien jeter par terre » et « ramasser les déchets qu’ils trouvent même si ce n’est pas eux qui les avaient jetés ». De futurs ingénieurs ont aussi proposé de construire un aspirateur géant sous-marin pour nettoyer les fonds océaniques pollués ! Ils nous ont ensuite montré leurs affiches qu’ils avaient préparé pour notre arrivée. Des slogans dynamiques et pleins d’humours illustrés par des images représentant certaines pollutions ! Vraiment c’est une classe formidable porté par une maitresse, Mme Fize, qui est à la source de ces résultats grâce à des idées innovantes et une large ouverture d’esprit ! Une super équipe !

WP_20150430_007

P1030103P1030113

Une première donc pour Cycl’océane qui fût une réussite ! Nous attendons maintenant la collecte de déchets avec hâte qui malgré différents problèmes et changements de dernières minutes aura lieu le dimanche 3 Mai à Urville-Nacqueville, rendez-vous à la base nautique à 14 heure. En attendant nous profiterons de l’accueille cherbourgeois avec plaisir ( Merci Gauthier ! )

P1030118

Merci encore à L’ensemble d’Intechmer, professeurs et élèves, qui nous soutiennes un maximum, merci à l’école Albert Bayet de nous avoir accueilli et à Françoise Fize de s’être montrée si enjouée. Et bien sur merci à Gabriel Brot, Suzanne Muller et Gauthier Prouvost de nous avoir hébergé ces quelques jours et surtout de nous avoir supporté ! Coeur sur vous !

La suite au prochaine épisode !

Bon vent à tous et bisous salés !

Catégories : Non classé | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.